Chercher
mercredi 23 avril 2014
Groupe SII
Le partenaire technologique
En France
P.Demay

Trois questions à ...

Patrice Demay

Membre du directoire - Directeur Général France

 



Après avoir connu une croissance de 8,4% de votre activité en France sur l'exercice 2011/2012, comment voyez-vous les années à venir ?

P. Demay : Au cours de cet exercice, SII a surperformé un marché français du Conseil en technologies en croissance de 7%, selon Syntec Numérique. Le Groupe est, en effet, parvenu à consolider ses positions en province tout en poursuivant le rééquilibrage de son activité au profit de l’Ile-de-France, dont le chiffre d’affaires a progressé de 16%.

Malgré ces bons résultats, la morosité des perspectives de croissance en Europe, les menaces persistantes d’aggravation de la crise, l’absence de visibilité et un effet jour très défavorable au 1er trimestre nous conduisent à adopter une position prudente pour l’année à venir.

Notre marché continue toutefois d’évoluer. Notre capacité à répondre aux besoins plus complexes de nos clients déterminera nos succès futurs.

 

Vous parlez de besoins plus complexes, quelle est la réponse de votre société ?

P. Demay : Nos clients souhaitent rationaliser leurs investissements et sont à la recherche de partenaires leur apportant une forte plus-value technologique et méthodologique. L'âge d'or de l'assistance technique disparaît au profit de solutions globales.

SII intervient en tant que conseil dès la phase d'initialisation du processus et adapte sa démarche aux besoins spécifiques de chaque situation. Nous proposons ainsi aux clients une offre complète de services à laquelle est attaché un catalogue d'unités d'œuvre qui lui est propre et dans lequel il vient consommer, au fil de l'eau, le juste nécessaire. Cette démarche, en amélioration continue, a déjà conquis beaucoup de nos clients.

Nous avons également beaucoup capitalisé sur la transformation des activités depuis le début des années 2000. Notre positionnement de pionnier sur les prestations en mode projet et notamment notre offre EEIP (Extended Entreprise Improvement Process) construite autour des centres de services, nous ont permis de remporter de beaux succès commerciaux.


Pensez-vous recruter en France en 2012/2013 ?

P. Demay : Si la morosité du marché tend à se confirmer, nous allons probablement recruter un peu moins sur ce nouvel exercice.

Nous prévoyons tout de même, le recrutement de 650 nouveaux consultants, entre avril 2012 et mars 2013. Cela reste un challenge important puisqu’il y a déjà une pénurie de consultants sur un nombre croissant de compétences.

Heureusement, nous sommes depuis de nombreuses années, très engagés dans notre filière. Nous œuvrons dans les écoles et le monde associatif pour valoriser le métier de l'ingénieur et attirer vers nos métiers les jeunes étudiants. Je suis moi-même Président du collège 'Conseil en Technologies' et Vice-Président du Conseil d’Administration au Syntec Numérique, où j’ai été élu pour la 3ème fois consécutive.